Crédit auto, est-il envisageable de se rétracter?

Un crédit auto est un contrat d’emprunt octroyé par un organisme de crédit. Il est considéré comme un prêt affecté donc est destiné directement à l’achat d’un véhicule. Toute personne souscrivant à un prêt affecté tel qu’un crédit auto a un droit de rétractation, mais selon un délai bien défini par l’article prévu par le Code de la Consommation. À noter qu’avant de souscrire à quelconque crédit il est toujours important de connaitre ses droits, quels qu’ils soient.

Comment se déroule un prêt affecté?

Un prêt affecté est une des catégories du crédit à la consommation. C’est un type de prêt contracté auprès des organismes de crédit et il existe notamment différents types de prêt affecté dont le crédit auto. Un prêt affecté est destiné à l’achat d’un bien spécifique et ne peut servir à autre chose. En cas d’octroi de prêt affecté, la somme empruntée sera directement versée auprès de l’établissement destiné à l’achat du bien.

À l’exemple d’un crédit auto, l’emprunteur ne reçoit pas l’argent emprunté, c’est l’établissement qui est responsable de la vente du véhicule qui reçoit directement la somme empruntée. Un crédit auto est parfois proposé par un concessionnaire. La date d’échéance pour le remboursement de prêt ne commence qu’à compter du moment où le véhicule est livré. Ainsi, le montant de remboursement mensuel sera celui convenu avec l’organisme de prêt. Une fois la voiture livrée à son futur propriétaire, il y a donc obligation d’assumer un contrat de prêt.

Droit de rétractation légale pour un crédit auto

Il est notamment possible de se rétracter d’un contrat de crédit auto. Selon l’article L311-15 du Code de la Consommation, modifié par la loi n° 2010-737 du 1er juillet 2010-article 7 se portant sur le droit de rétractation de l’emprunteur. Pour cela, il est notamment conseillé de joindre un bon de rétractation ou une lettre portant sur cette décision. Il faut cependant noté que dans un contrat de crédit auto, le délai de rétractation est de 14 jours calendaires après signature du contrat et qu’après ce délai, si l’emprunteur ne communique aucun désir de se rétracter du contrat, le remboursement des échéances sera effectif.