Qu’est ce que le surendettement des particuliers?

Notre monde est caractérisé par des fluctuations monétaires à ne plus en finir. Le coût de la monnaie ne cesse de baisser et d’augmenter en fonction de l’environnement économique. Cependant, ces variations monétaires influencent considérablement le comportement des individus notamment des particuliers. Une des conséquences de ces changements est le surendettement des particuliers.

Le surendettement des particuliers

En finance, le surendettement se définit comme une dégradation financière et monétaire des ménages, des personnes ou des familles monoparentales. Elle se caractérise par l’incapacité d’un individu de bonne foi (débiteur) à faire face à l’ensemble de ses dettes non professionnelles exigibles et à échoir.

Une incapacité de remboursement

À un moment de la vie d’un particulier, les problèmes financiers commencent à survenir. Dans ces cas, le particulier n’arrive pas à rembourser ses dettes et se retrouve sans espoir de s’en sortir seul financièrement.

Les causes du phénomène de surendettement

Le surendettement des particuliers généralement dû à un accident de la vie tel que le chômage, le décès d’un conjoint, une maladie. Dans ces genres de situation, l’individu dépense des montants qu’il n’avait pas prévu et qui correspondent parfois à ses économies. Il se voit dans l’obligation d’emprunter de l’argent. Le surendettement est donc lié à un fort usage de crédit par un particulier.

Les mesures prévues pour le soulagement des particuliers

Face à cette situation, l’État a mis en place une procédure de surendettement, notamment le dossier de surendettement. Elle n’est valable que pour les particuliers et non pour les personnes surendettées à titre professionnel. La loi prévoit pour toute personne physique en situation de surendettement une procédure permettant de réguler sa situation sous demande de celle-ci. Après analyse de la bonne foi de l’individu, ses différents types de dettes, la Commission de surendettement dresse une liste des actifs et passifs de la personne concernée. Lorsque la demande de l’individu est déclarée recevable s’en suit une procédure de redressement.